AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

RBlackhawk •• I hate myself for losing you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Ven 27 Nov - 23:27


© db_shotgun_girl
Nom & Prénom: Blackhawk, Roman Milo
Date & Lieu de Naissance: 10 avril 1985 - Madison, Minessota
Profession: Inspecteur de Police
Statut: fiancé




SO HUMAN AS I AM, I HAD TO GIVE UP MY DEFENCES.


    12 mai 1993

      « Dale, dépêches toi ! on va être en retard ! » s’écria Roman à l’adresse de son frère, toujours à deux kilomètres derrière comme à chaque fois qu’il s’agissait de rentrer de l’école.

      Roman, du haut de ses huit ans, savait ce qui leur arriverait si jamais ils arrivaient chez eux avec rien que 5 minutes de retard. Une correction, dont il se souviendrait toute sa vie. Qui hanterait son esprit. Lui procurerait des cauchemars. Suffisait juste que leur père ait un peu trop bu et, ils y auraient droit. C’était son père et au fil des années, Roman avait apprit à détester ce type qui n’éprouvait aucune affection pour eux. Non, Roman et Dale n’étaient que des pions dans la bonne entreprise que représentait la vie.

      « - Mon lacet s’est défait- »
      « - Tu le fais exprès ou quoi, abruti ?! » s’emporta l’ainé. « A croire que tu sais pas ce qui nous attend. »
      « - Il sera p’t’être pas là. »
      « - Arrête de croire aux miracles. Reviens sur terre, Dale ! »
      « - Maman. »
      « - maman ne l’arrêtera pas ! Elle ne l’a jamais fait. Je sais même pas pourquoi on en parle. Comme moi, tu sais qu’on y échappera pas. »
      « - On pourrait s’enfuir. »
      « - Pour aller où ? il nous retrouvera. Et puis t’es encore qu’un bébé. »

      Les réflexions de Roman pesaient à Dale. Oui il était un gamin. Oui, il ne pourrait jamais empêcher son père de taper sur son frère mais quand même. Dale était bien conscient que tout ça n’avait rien de légitime. Il avait beau se rebeller et vouloir soulager son frère. Ce dernier avait pour habitude de toujours vouloir le protégé. Pas qu’il n’appréciait pas ce geste. C’était juste que Dale aurait voulu pouvoir faire quelque chose pour son frère.

      « - Je suis pas un bébé. Faut que je te le dise combien de fois ? » Grogna Dale, marchant à coté de son frère sur le trottoir qui les ramenait jusqu’à la maison.


    5 juin 2003

      « - Alors on est en colle Lancaster ! » cingla Roman en fixant la brune aux cheveux changeant comme son humeur.
      « - Dégage Blackhawk. »
      « - Merci, moi aussi je vais bien. »
      Roman prenait un plaisir tout particulier à titiller la jeune brune. L’électricité qui traversait la pièce était palpable. A vrai dire, ils étaient connus tous les deux pour se détester. Enfin non, c’était plutôt que l’un était insupportable avec l’autre et vice versa. Roman enterrait au fond de lui, ses souffrances les plus insupportable. Personne n’avait un jour su combien son enfance était devenu un calvaire. Personne n’avait pleuré son père à sa mort, alors que Roman n’avait que 15 ans. Pour lui, au contraire, cet accident avait été un coup du sort. Il pouvait enfin respirer sans cette épée Damoclès au dessus de sa tête. Avisant le regard noir de la jeune Lancaster, il esquissa un sourire espiègle.
      « - Rien que l’idée que tu veuilles me faire la peau, ça m’attire. Un jour, tu tomberas dans mes bras. Littéralement. »
      « - Même pas en rêve. Prétentieux. » grinça-t-elle, en se retournant pour quitter la salle de colle.
      « - Tes compliments me vont droit au cœur, Beauté. » s’interposa Roman entre elle et la porte. « Je passe te chercher à quelle heure ce soir ? »
      Sa manière de le fixer amusait Roman. Oui c’était devenu un jeu au fil des mois. Avec elle, il n’y avait aucun risque que ça aboutisse à quelque chose. Ashlynn était dans sa bulle, loin de tout le monde. Et lui, prenait du plaisir à l’agacer et la faire sortir de ses gonds. L’un comme l’autre jouait à ce petit jeu depuis des mois. Seulement Roman aurait bien voulu s’immiscer dans sa bulle, histoire de savoir ce qui s’y passait de si fascinant. Dans ses instants de rêveries, Ashlynn était cette fille intouchable et au sourire dévastateur. Rien ne pouvait l’atteindre pas même lui. Et parfois ça avait le don de l’agacer. Après tout, il était un des garçons les plus populaires du lycée, alors pourquoi ne le regardait elle pas ?


    23 septembre 2009

      Il détestait les hôpitaux. Oh oui, il en avait une sainte horreur dorénavant. 3 ans plus tôt, alors qu’il revenait à Madison après son école de Police, Roman avait assisté à la déchéance de sa mère face à la maladie. Lui qui prenait soin d’elle depuis aussi loin qu’il le pouvait, se devait de faire face à la réalité. Elle s’en allait progressivement. Sa maladie avait été détecté trop tard et la chimiothérapie n’était même plus envisageable. De plus, elle ne répondait pas au traitement. Roman s’en voulait de son inefficacité. Il était impuissant face à cette maladie. Une leucémie. Ça ne prévenait pas. Et Dale avec qui il n’avait plus de contact depuis qu’il avait choisi de devenir flic. A croire que c’était une maladie. Dale n’avait jamais comprit son point de vue. L’incompréhension entre les deux frères était telle que Roman craignait de revoir son frère aux obsèques de leur mère. Car il savait que ça se terminerait de cette façon.

      Sauf qu’il n’avait pas vu ce cher Dale. Il était venu. Puis était repartit. Roman avait tout prit sur lui. La mise en bière, les funérailles. Il avait encaissé les coups et poursuivait sa route. Par chance, il n’était pas seul. Evidemment que c’était elle. Qui d’autres. La seul qui lui avait toujours résisté et qui avait su le bouleversé par ses sourires en coin et ce rire désarmant. Elle au moins, l’aimait à sa juste valeur. Seulement aucun des deux n’avaient prévu de se retrouver dans cet hopital. Oh, il était prévu qu’ils y fassent un tour pour un heureux évènement, seulement au passage, l’évènement prit un tournant bien trop dramatique. Poussant la porte de la chambre, l’infirmière l’avait prévenue qu’elle ne voulait pas de visite. Quand bien même, il n’était pas n’importe quel visiteur. Silencieusement, il s’approcha puis tira sur le tabouret près du lit. Elle sentirait sa présence. Il n’en doutait pas. Les mots étaient ils nécessaire ? Roman, telle une statue de verre encaissait la souffrance. Il était froid vis-à-vis des praticiens mais il n’en demeurait pas moins un homme au bord du gouffre. Ils venaient de perdre ce qui étaient censés être ce mélange d’eux deux. Sauf que maintenant, il n’y avait plus. Son regard porté sur son visage, il voyait une larme rouler et s’échouer sur l’oreiller. Sa main vint recouvrir machinalement la sienne. Elle n’était pas la seule à endurer cette souffrance. Bien sur, Roman ne connaitrait jamais la souffrance physique dû à une perte de cette importance. Mais lui aussi venait de perdre son bébé. Des mots réconfortant ? Aucun ne serait assez puissant pour la consoler. A quoi bon perdre son temps à dire des mots qui ne feront, au final, que creuser un peu plus cette plaie béante dans leurs cœurs.

      « - Le médecin va repasser. »
      Pas de réponses. Les silences d’Ashlynn lui était pesant parfois. Impossible de deviner ce qui se passait dans son esprit. Si lointaine et parfois si dépendante de lui, il était difficile de la suivre. Pourtant, Roman ne doutait pas un seul instant des sentiments qui les unissait. Resserrant ses doigts aux siens, il se pinça la lèvre inférieure jusqu’au sang. La texture épaisse se répandit dans sa bouche. Il se sentait impuissant face à elle. Comment l’aider alors qu’elle acceptait à peine sa présence. On disait souvent que la présence était parfois le remède. Les mots n’était pas nécessaire mais était elle de cet avis ? Se levant lentement, il vint s’asseoir au bord du lit. De sa main libre, il vint essuyer ses larmes qui roulaient sur son visage.
      « - Je te réapprendrais à sourire. » confia-t-il alors, tandis qu’il se promettait de ne plus laisser cette tristesse la secouer de cette façon. Il avait vu assez de souffrance au cours de sa vie. Dans son métier, il voyait des horreurs. Il n’accepterait pas qu’on fasse ça à sa fiancé. Du temps, leur serait surement bénéfique mais Roman n’abandonnerait pas. Il devait beaucoup à Ashlynn. Ces doigts entre les siens l’avait secouru à la mort de sa mère. Se penchant sur elle, il enfouit lentement sa tête dans son cou, s’imprégnant de son odeur comme du dernier fil qui le rattachait à la vie. A son tour, il sentit des larmes lui bruler les paupières et s’échapper lentement.







LET YOURSELF LET GO

  • Enfant, Roman est tombé de la fenêtre de sa chambre - poussé malencontreusement par son frère - situé au premier étage, depuis il a une peur maladive du vite.
  • Il adore regarder les dessins animés.
  • Il tri les m&m's par couleur et ne mange que les marrons.
  • Roman est fiancé à Ashlynn depuis quelques mois.
  • Roman est un excellent guitariste, il avait même un groupe mais à tout abandonné du jour où il est parti de Madison.
  • Bricoleur à ses heures, Roman est un touche à tout. Mécanique, électricité, il a des doigts en or.
  • Roman a eu un enfant avec Ashlynn mais ce dernier est mort à la naissance. Depuis ce drame, leur couple vit des moments très difficile.
  • N'a plus de rapport avec son frère cadet depuis des années.
  • A subi de la maltraitance physique de la main de son père.
  • Sa mère est morte d'une leucémie, il y a de ça 3 ans.
  • Roman adore la glace Ben&Jerry's vanilles avec des morceaux de cookies.
  • Un soir, moins de 3 mois plus tôt, Roman a du parcourir toute la ville pour trouver une épicerie ouverte afin de ramener des chouchous (cacahuètes caramélisées) à Ashlynn, qui comme toute femme enceinte avait des envies toutes plus bizarres les unes que les autres.



SAY GOODBYE TO THE WORLD YOU THOUGHT YOU LIVE IN.

    Avatar: JAckles
    Age: What a Face
    Sexe:
    Comment avez-vous connu le forum ? :
    Test Rp:


Dernière édition par Roman Blackhawk le Dim 29 Nov - 2:18, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Isaac J. Drews
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Ven 27 Nov - 23:29

bienvenuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternallove.forumactif.com
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Ven 27 Nov - 23:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ashlynn Lancaster


Messages : 20
Date d'inscription : 28/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Dim 29 Nov - 0:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Dim 29 Nov - 0:20

Merchiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ma namoureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Isaac J. Drews
Admin

Messages : 88
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you Dim 29 Nov - 2:20

Valiiiidé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternallove.forumactif.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: RBlackhawk •• I hate myself for losing you

Revenir en haut Aller en bas

RBlackhawk •• I hate myself for losing you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Than Eternal Love :: » shut up & let me go! :: » wait... what's your name? :: » it's okay -