AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

you'd be a hero of novel? ft. Roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
July A. Renson


Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: you'd be a hero of novel? ft. Roman Dim 29 Nov - 22:16

Une vie chamboulée. C'est en ces simples mots que la vie de la demoiselle, qui marchait dans la rue, se résumait. July Renson, une jeune femme de vingt-trois ans, écrivain à succès se dirigeait vers la librairie de la petite ville. Au programme de la moitié de l'après-midi, séance de dédicace pour le nouveau livre qu'elle venait de sortir. Elle adorait écrire. Ecrire, permettait de vaguer dans de nouveaux mondes, des mondes si inconnus aux yeux de simples mortels. July était loin d'être une simple personne, elle avait une imagination tout simplement débordante, et cela depuis son plus jeune âge. Ainsi, quand elle se décidait à une carrière juridique et que cette carrière se renferma sur elle, quand elle appris qu'elle était enceinte elle avait décidé de mettre en œuvre son imagination dans ce monde. Faut dire que les Etats-Unis en avait bien besoin, entre crise financière et guerre en Irak, il fallait donner un peu de bonheur et de sourire aux personnes. Elle écrivait certes pour le plaisir mais pour aussi procurer une sensation de bien être autour d'elle. Deux romans avaient déjà été publiés et avait été des véritables succès à la grande surprise de la demoiselle, alors elle c'était mis au troisième, qu'elle avait achevé un mois plus tôt. Poussant la porte de la libraire, elle sourit en faisant un signe de main à la vieille dame qui tenait la boutique. Quelques minutes de papotages avant qu'elle se rende un peu plus au fond de la pièce, la séance n'allait pas tarder. Elle se posa quelques minutes, avant d'aller s'asseoir, et de souffler un bon moment. Les séances étaient toujours des plus épuisantes.

Trois heures à être restée assise sur une chaise. Se levant, July laissa tomber son stylo sur la table en bois, avec d'enfiler sa veste. Elle avait toujours eu l'habitude de faire ainsi, la libraire lui avait toujours dit de ne pas se tracasser à tout ramasser. Elle regarda l'heure, il lui restait presque une heure avant que sa fille ne termine l'école, un peu de temps donc devant elle. Sortant de la librairie, elle se dit qu'elle passerait bien faire un tour à la bibliothèque, elle avait rendu ses livres la veille mais n'avait pas eu le temps de prendre d'autres dû à son passage éclair. C'était une de ses plus belles passions sans doute, July lisait, même dévorait les livres, lisant trois romans par semaine à force elle se vouait une véritable culture, et en plus cela l'aidait pour ses prochains romans. Elle savait pertinemment qu'elle devait bientôt se mettre à son prochain, pour l'instant aucune histoire ne lui vint en tête. Mettant ses mains dans ses poches, elle marchait dans la rue, il y en avait deux à traverser pour atteindre la bibliothèque de la petite ville. C'est après cinq voir dix minutes de marche qu'elle poussa enfin les portes assez vieilles de l'établissement. Elle prit à peine le temps de les refermer qu'elle monta déjà les escaliers conduisant au deuxième étage.

La demoiselle passait de rayon en rayon, contemplant les livres. La première chose qui pouvait faire qu'elle choisissait un livre? Son titre. La deuxième? Le résumé , et souvent aussi, l'illustration de couverture faisait vaciller la balance. Elle s'arrêta à un moment, son choix s'arrêtait après quelques minutes sur « Les hauts de hurle-vent » de Emily Bronte. Elle aimait beaucoup les sœurs Bronte, leurs textes étaient toujours si bien écrits, elle savait très bien maîtriser la plume de l'écrivain. Un sourire aux livres, elle allait faire demi-tour, quand elle vit une silhouette familière au loin, étonnement elle ne l'avait jamais vu ici. S'approchant à petit pas, elle se positionna derrière lui, se mettant sur la pointe des pieds pour regarder par dessus l'épaule ce qu'il tenait, en vain, elle n'arrivait pas à lire le titre. Fantastique? Thriller? Amour? C'était quoi son genre de livres? Oh! Il lisait?!

« Je ne savais pas que Roman Blackhawk aimait les livres. »

Elle attendit un peu, avant qu'il se retourne puis elle lui fit un grand sourire avant de reposer ses livres sur le sol.

« Tu as été enlevé par un extra-terrestre qui t'ont fait un lavage de cerveau pour te mettre à lire des romans? Tu sais y'a pas d'images hein. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Dim 29 Nov - 23:15



    En vue d’une enquête, il venait de faire un détour par les archives de la bibliothèque. Son boulot n’était pas de tout repos. Disons surtout qu’avec les récents évènements, sa vie était loin d’être à stable. A ça, vous rajoutez un frère dont il n’a plus de nouvelles depuis 4 ans et une fiancée qui s’éloigne volontairement de lui. C’était bien le dernier point qu’il avait de plus de mal à gérer. Ainsi, il s’investissait dans son travail et y laissait parfois quelques plumes. Comme deux jour plus tôt lorsqu’il avait du faire un détour par l’hôpital parce qu’il s’était prit un coup de couteau dans le flanc. La douleur était encore là, mais il faisait avec, ça n’était pas trop profond. Toujours était il qu’Ash’ ne l’avait pas vu. D’un certain coté, ça le blessait. Ne faisait elle plus attention à lui ? Il devait trouver une solution à leur problème de communication. Mais par où commencer ? Se mordillant la lèvre, il trainait maintenant au deuxième étage de la bibliothèque. Peut être qu’un ouvrage sur la psychologie pourrait l’aider ? ou aller voir un psy ? non pas ça. Pas question qu’on le décortique. Il n’était pas prêt à ce qu’on revienne sur son enfance. Inévitablement les psy y trouve toujours des réponses et lui refusait d’en parler. C’est alors qu’il sentit une présence dans son dos puis une voix articuler son nom. Il n’avait pas besoin de se retourner pour voir le visage de la jeune femme qui s’adressait à lui.

    « Mlle la-grande-écrivain ne connait pas Roman Blackhawk. » riposta-t-il avec nonchalance avant de reposer les livres sur une étagère.

    « - Qu’est ce qui te fait croire que je suis un humain, Renson ? Tu n’as pas songer que je n’existe que pour dévorer les humains qui se reproduisent sur cette planète ? » Entrer dans son jeu était tout naturel. Leur relation dépassait le stade de la logique. Ils pouvaient parler de tout et de rien. Se confier l’un à l’autre et pourtant en les croisant dans la rue, on ne les imaginerait pas si proche qu’on pourrait le penser. Roman était trop terre à terre et July était une rêveuse. Pourtant ils étaient confidents depuis des années. Lui souriant doucement, il referma la souffrance qui le poursuivait depuis des mois. Il n’en disait rien à personne et ça le rongeait un peu plus chaque jour. Se penchant vers elle, il l’embrassa spontanément sur la joue avant de croiser son regard.

    « - Je croyais que t’avais une séance de dédicace. » Roman n’appréciait guère voir les gens se pencher sur lui. Seulement, un jour quelqu’un le ferait. Ça ne serait pas Ashlynn, il le savait. Leur histoire était suffisamment compliqué avec la perte du bébé. Lui, évitait d’y penser mais en se réveillant toutes les nuits pour trouver Ash’ dans la chambre du bébé, il avait vite assimilé que des problèmes se profilaient à l’horizon entre eux. Il tenta alors de repousser ses pensées et de se concentré sur la rousse en face de lui.




_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
July A. Renson


Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Lun 30 Nov - 21:51

Il n'y avait pas à dire, July était des plus étonnées de le voir dans une bibliothèque. Elle ne l'aurait jamais vu dans ce lieu au lycée alors qu'elle, elle passait son temps à dévorer des livres. Elle aurait bien aimer savoir ce qu'il lisait rien que pour voir ce qui lui plaisait à venir ici. En tout cas, c'était la première fois qu'elle le croisait dans un tel endroit. Elle ne le connaissait pas bien? Bien sur que si elle le connaissait, elle n'était pas sa confidente pour autant, mais s'il était là c'était que la terre ne tournait plus dans le bon sens. La demoiselle croisa son regard à un moment en lui faisant un grand sourire.

« Si, je le connais très bien, c'est juste que je ne l'ai jamais vu dans une bibliothèque. »

A son souvenir, elle ne l'avait jamais vu dans la bibliothèque du lycée, elle, elle farfouillait un peu partout, même si elle devait passer pour un rat de bibliothèque aux yeux des gens. Ils étaient bien tout deux différents, elle était rêveuse, ne pensant qu'à un monde imaginaire qui n'existait sans doute pas dans l'esprit des gens normaux, mais pour elle, c'était un monde qui était bien cachée quelque part, et un jour elle le découvrirait c'était sur. Lui, au contraire était très terre à terre, sans doute qu'il ne croyait même pas au Père Noël se serait une honte! July y croyait encore et elle le cachait bien aux gens, elle adorait la féerie de Noël et tout ce qui s'en suivait. Les fées? Bien sur qu'elle y croyait et la poussière magique qui fait voler hein! On vole dans nos rêves, quand on se dirige vers le pays des songes sauf que l'on s'en souvient jamais. Oui, July était quelqu'un de bien spécial mais seul ses véritables amis s'en rendaient compte, elle vivait dans un monde bien à elle ce qui les faisait souvent rire, si elle parlait de toute son imagination à Roman, sans doute qu'il prendrait peur et appellerait directement l'asile psychiatrique. N'empêche il pourrait lui apporter des chocolats blancs, et qu'il ne se trompe pas, les autres elle ne peut pas les avaler, oui pas du tout difficile.

« Pas humain? » Elle répéta ses mots en le regardant longuement. Fronçant délicatement les sourcils, elle savait qu'il se moquait encore d'elle, entrant facilement dans le jeu de la jeune fille. Elle ne le prenait pas mal, loin de là, ils c'étaient toujours taquinés entre eux. « Et moi je suis la princesse du royaume de fort fort lointain, j'ai remplacé la princesse Fiona et j'ai mis Shrek au cachot héhé! » Cela recommençait, elle partait dans son petit monde, elle le regardait en coin avec ses yeux pétillant de malice.

July commença à marcher en direction de l'escalier, à ses côtés, tenant son livre dans une main. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi il était là. C'était quand quelqu'un avait un problème qu'on le retrouvait dans le lieu où l'on pensait le moins le trouver. Elle ne préférait pas se mêler de ça, après tout ce n'était pas ses affaires. Roman lui parla alors de sa séance de dédicaces elle fit un léger sourire de nouveau qui étira ses lèvres rosées. Les dédicaces elle aimait cela, tout simplement car elle aimait beaucoup le contact avec ses lecteurs, des gens qui avaient presque le même état d'esprit que la demoiselle.

« Ah oui en parlant de ça. » Elle fouilla dans son sac avant de sortir un livre et de lui tendre. « Cadeau. Avec une dédicace personnelle, et j'espère que tu le liras! Tu me promets? » Elle leva son regard vers lui, comme celui qu'elle l'employait pour le faire craquer, un regard enfantin. Alors que le jeune homme prenne le livre elle le retira quelques secondes, et cela l'interloquait surement. Elle soupira légèrement en fermant les yeux avant de les rouvrir. « Avant d'avoir ce cadeau super privilégier, tu pourrais me dire ce que tu as? »

Sans doute ne comprenait-il pas où elle voulait en venir, elle frissonnait légèrement en pensant à toute sorte d'idées des plus glauques. Meurtre? Non, il était flic ce n'était pas possible, enfin elle espérait! Elle ancrant alors son regard dans le sien dès plus sérieux, cela faisait plusieurs minutes qu'elle c'était arrêtée en pleine rangée pour se concentrer uniquement sur la personne de Roman.

« La bibliothèque Roman! C'est comme si moi j'allais dans des manèges à sensation super violent! Sans déconner, cela ne te ressemble pas! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Mar 1 Déc - 20:05



    Roman tournait comme un lion en cage à se poser toutes ses questions. Son supérieur lui avait proposer de prendre quelques jours, histoire qu’il se remette d’aplomb mais bien sur, il lui répondu qu’il était tout à fait capable de faire la distinction entre son job et sa vie privée. Roman était consciencieux mais il n’avait pas réellement conscience que les évènements qui avait précédé lui offrait bien trop de distraction. Il s’acharnait dans son travail. Son job était important pour lui, c’était une partie de son équilibre. L’autre, c’était Ashlynn. Sans elle, il ne connaitrait pas réellement la sérénité. Il n’avait pas fallut longtemps pour qu’elle s’immisce dans son cœur. Près d’elle, il se sentait toujours en décalage. Pas assez bon et assez fort pour elle. Il se sentait fade à coté de tout ce qu’elle dégageait. Un seul de ses sourires le rassurait. Un vrai sourire, pas celui qu’elle offrait depuis qu’elle avait quitté l’hopital. Elle lui avait demandé du temps. La situation l’exaspérait. Bien sur qu’il serait patient mais il était temps qu’ils avancent. Peut être même programmer leur mariage. Car il n’envisageait pas que leur couple parte à vaux l’eau. La rendre heureuse s’était compliqué au fil des semaines mais il n’abandonnerait pas. Roman s’en donnerait les moyens. Et pour commencer, il allait revenir à une charge de travail plus normale. Une voix dans son dos l’avertit d’une présence familière et il fut rassuré de s’apercevoir que ça n’était que la petite Renson. Il la connaissait et fréquentait depuis des années. S’il devait la décrire, elle serait sa confidente préféré. Bien sur, elle ignorait encore des évènement qui avait ponctué son existence mais il y a des chose, qui même après des années, nous sommes incapables de confier. Les secrets les plus profonds, ancré si profondément en nous qu’il est difficile de trouver la force de les laisser sortir. July était une des rares personnes en qui, il avait réellement confiance. Seulement la perte du bébé ne remontaient qu’à quelques semaines et il ne savait pas comment gérer ça.

    « - Les gens changent July. Il est temps que tu l’acceptes. » Il avait une excellente raison de lui dire ça. Evidemment qu’il sous entendait quelque chose vis-à-vis de Nolan. Au lycée, il avait un type génial. Il avait été là pour elle. Il l’avait soutenu au cours de sa grossesse sauf qu’aujourd’hui, 5 ans plus tard. Nolan n’avait plus rien à voir avec le type qu’il avait connu. Il s’était accoquiné de Marcy. Surtout que tout le monde connaissait Marcy et ses manigances.

    Roman n’était pas du genre littéraire, comme les rats de bibliothèques qui lèvent à peine le nez de leur bouquins. Ça lui arrivait de lire mais il se contentait généralement de la page sport du quotidien. Les meurtres, les disparitions, il en voyait tous les jour au poste. Pas la peine qu’il lise le journal pour ça. Il sentait bien que July le regardait étrangement. Elle ne tarderait pas à l’asséner de question. Parfois, elle pouvait être pire qu’une bande de journalistes réunis. Sa curiosité était effroyable lorsqu’on n’était pas habitué à la jeune femme. Bien que tous les deux soient foncièrement très différents, Roman adorait la jeune femme. Elle le fascinait d’une certaine façon. Il lui enviait de savoir s’évader si facilement. Avoir le don de voir les choses d’un tout autre point de vue. Lui aussi aimerait rêver. Seulement la réalité le rattrapait à la vitesse de la lumière. Et ça faisait mal. Roman ne put s’empêcher de sourire de la répartit de son amie. Décidément, elle avait réponse à tout aujourd’hui. Elle était de bien bonne humeur comparé à lui, qui tergiversait et remuait ses idées noire à la pelle. « Princesse July ? » suggéra-t-il en lui adressant ce regard malicieux. « Je sais pas si je pourrais t’envoyer un Prince à la hauteur de ce cher Shrek. Pas sur que Nolan veuille jouer le jeu. En tout cas, tu damnerais le pion à Marcy. » rit il. Il n’avait jamais supporté Marcy. Au plus loin qu’il s’en souvienne, il s’était toujours arrangé pour l’éviter et pour la tenir le plus loin possible de lui. Cette fille était une sangsue. Et avec les années, elle ne s’était pas arrangée.

    Ayant reposé les ouvrages qu’il détenait, il fourra ses mains dans les poches de sa veste, tout en suivant July jusqu’à l’escalier. Il avait songé qu’un bouquin sur la psychologie aurait pu l’aider. Et si ça solution était de rencontrer un thérapeute ? Pouvait il l’aider à remettre de l’ordre dans sa vie ? dans son couple ? Se pinçant lascivement les lèvres, il se rapprocha de l’escalier lorsqu’elle lui tendit son livre, qu’elle lui avait dédicacés. Lire son roman ? Manquait plus que ça. Elle le faisait exprès ou quoi ? A peine aurait il lu le premier chapitre qu’il s’endormirait comme une masse. « Je tenterais de parvenir au second chapitre avant de m’endormir… » lança-t-il avec une moue enfantine. Seulement c’était trop beau. A peine essaya-t-il de toucher le livre en question, que s’abattit sur lui la July qui l’agaçait plus que de raison. Elle allait le harceler jusqu’à ce qu’il lui dise ce qu’il avait sur le cœur. La considérant un instant, il resta des plus silencieux avant de hausser les épaules. Mais elle ne s’en tiendrait pas là. Le fixant droit dans le yeux, il s’attendait à ce que la foudre s’abatte sur lui. Mais ça n’était que July qui voyait clair en lui. Il ne viendrait jamais dans une bibliothèque de son propre chef si tout allait bien.

    « - Et qu’est ce qui me ressemble ?! » s’emporta-t-il en la dévisageant une long moment. Un silence pesant s’installa alors et il émit un léger soupir. « Désolé. C’est juste que… c’est compliqué. » articula-t-il pour unique réponse. « J’ai pas envie d’en parler entre Balzac et Stendhal. »

    Il se détourna alors d’elle, tout en sachant qu’elle n’en resterait pas là. L’escalier était à deux et il commença à descendre les marches, lorsqu’il l’entendit l’appeler.







_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
July A. Renson


Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Mer 2 Déc - 23:08

Le problème principal de July c'était qu'elle ne voulait pas grandir, elle voulait absolument rester dans ce monde enfantin et imaginaire qu'elle c'était créer. Si Peter Pan existait en fille, ce serait surement la demoiselle. Elle voulait un monde sans problème où elle pourrait buller tranquillement, sauf que le soucis c'était que cela n'existait pas, ou seulement dans ses livres. C'était pour cela qu'elle avait inventé ces mondes dans lesquels les personnes vivaient, pour rêver, pour respirer un air beaucoup plus serein. Beaucoup de gens se sentaient légèrement libre quand ils lisaient le livre au fil des chapitres. Le dernier parlait d'amour, un amour impossible. L'histoire d'une femme essayant de retrouver son amour défunt. Etrange non? Mais en écrivant cette histoire, July en avait pleuré, comme si cela l'avait touché au plus profond de son petit cœur. Sauf que maintenant elle n'était plus entrain d'écrire, elle devait être sur la réalité de la planète. Même si elle détestait cela, elle devait bien faire avec. La preuve, Roman lui déclarait que les gens changeaient, ça elle le savait bien... Elle en avait un exemple avec son meilleur ami, ils étaient tout deux proches, et d'un coup il c'était mis avec Marcy et était devenu aveuglement en amour. Elle détestait ce qu'il était devenu, et pourtant, elle ne pouvait pas le transformer à coup de baguette magique.

« Moi je trouve que c'est n'importe quoi de changer. Pourquoi changer? Pour décevoir plus de gens qu'être aimer? Regarde, moi je n'ai peut-être pas énormément d'amis, mais au moins je les déçois pas. Enfin bon... Tout le monde change, et c'est vraiment dommage. »

July détestait quand la conversation dérivait sur les personnes et leurs changements. Enfaite, elle n'avait jamais compris pourquoi les gens s'amusaient à changer. Etait-ce pour plaire à plus de monde? Sauf qu'ils avaient les ailes qui brûlaient. Ils décevaient beaucoup plus de personnes qu'être d'avantage apprécier. Enfin, on allait pas passer du temps à parler de cela, au contraire, elle voulait encore s'évader. Ainsi, elle déclara qu'elle était la princesse de fort fort lointain. Elle adorait la trilogie de Shrek, puis sa fille la regardait en disant que plus tard elle serait une princesse et qu'un prince charmant viendrait la libérer et qu'après ils auraient tout plein d'enfants. July souriait à chaque fois que Lyne rêvait de cette vie de conte de fées, à croire qu'elle avait les traits de personnalités de sa mère. Roman venait de mentionner Nolan, et pire, Marcy. Le visage de la demoiselle se décomposa avant que son regard devienne noir.

« Je préfère rester dans la haute tour du château plutôt que de voir la tête de Nolan. » Cela faisait quelques jours qu'elle avait appris qu'il allait se marier avec Marcy et elle ne le digérait toujours pas. « Il est trop occupé à faire les préparatifs de son mariage avec la blonde! Car oui, ils vont se marier youpi... » Fit-elle sans enthousiasme.

A sa séance de dédicace elle lui avait mit un livre de côté. Gratuit et dédicacé si ce n'était pas le rêve! Ainsi elle lui tendit le livre avec un grand sourire aux lèvres. Cela lui ferait tellement plaisir qu'il lui dise ce qu'il en pensait après tout c'était un de ses meilleurs amis dans le coin et aussi son confident, elle pourrait supporter ses critiques sans broncher. Elle espérait de ton son cœur qu'il le lise, bien qu'elle savait pertinemment qu'il n'était pas le meilleur ami de la lecture.

« Tu dois le lire! Je te jure qu'il vaut le coup! Ça fait pleurer des chaumières! Si tu pleure pas c'est que tu n'es pas normal. » Rit-elle.

Puis elle revint à un sujet des plus sérieux. Cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'il n'allait pas bien. On trouvait toujours la personne qui n'allait pas bien moralement dans le lieu le plus improbable pour elle. Elle ne répondit même pas à sa question, qu'est ce qu'elle pourrait dire, genre: tu es plus sur le canapé avec une bière à la main devant la télévision? C'était le schéma atypique. Il lui répondit, puis... partit? Elle n'arrivait pas à croire qu'il la planta comme une vieille potiche.

« Roman! » Elle l'appela avant d'accélérer un pas et de descendre les escaliers et d'arriver à sa hauteur. « Bon d'accord j'ai rien dit. » Elle roula des yeux avant de river son regard dans celui du jeune homme. « Mais si tu veux en parler je suis là. » July passa son bras autour de Roman par la suite comme elle avait l'habitude de faire depuis quelques années déjà. « Tu m'accompagnes à l'école maternelle? Ça fait longtemps que tu n'as pas vu Lyne. A moins que tu veux te débarrasser de nous... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Ven 4 Déc - 23:18



    Elle pourrait bien essayer de le convaincre du contraire. Chacun mûrissait à sa cadence. Chacun se mettait à aimer certaines choses et d’autres non. Roman n’y faisait pas exception. De plus, son travail l’obligeait à mûrir plus vite. Certains ne comprendrait jamais qu’il ait choisit de devenir flic. Certains le mépriseraient toute sa vie. Mais au moins, lui savait qui il était. Il n’était pas un enfant de l’amour. Non. Il n’avait jamais vu ses parents s’aimer. Ils étaient plutôt du genre à se haïr ou encore lorsque sa mère se soumettait à son père. Roman n’avait pas une belle image de couple. Ça aurait dû lui faire peur de s’engager. Sauf qu’il était fiancé et que ce choix, il l’avait fait de lui-même. Parce qu’Ashlynn était de cette trempe de femme qui ne laisse jamais indifférent. Alors oui, lui aussi mûrissait. Les derniers évènement y était pour beaucoup.

    « C’est inévitable. Tu ne peux pas dire à un ado de rester ado. Un jour où l’autre la réalité le rattrapera et ce jour là, il verra toutes ses illusions s’envoler. Il sera alors paniqué à l’idée de ne pas être à la hauteur des évènements qui chemineront sa vie. Que tu le veuilles ou non, chaque heure qui te mène vers la vieillesse t’apporte de la sagesse. C’est ça grandir. »

    Les contes de fées n’existaient pas pour eux. Roman était terre à terre et c’était généralement ce qui lui évitaient les gros ennuis. Quand à July, elle était trop rêveuse et rêvait encore du prince charmant. Pour la faire redescendre, il savait quoi dire. Qui citer. Un prénom qui la mettait dans tous ses états. La transformation de son visage était éloquente. Le torchon brûlait bien entre elle et Nolan. Et dire qu’ils avaient juste passé une nuit ensemble qui avait eu de lourdes conséquences. Parfois Roman en voulait vraiment à Nolan d’être aussi aveugle.

    « T’as pensé au fait que c’était un test de sa part ? une façon de savoir ce que toi, tu ressens… savoir jusqu’où t’es capable d’aller pour Lyne. » suggéra Roman en la fixant. « Je sais que c’est compliqué entre vous. Que Marcy est la pire sangsue qui existe. Mais peut être était ce un stratagème de la part de Nolan pour savoir où vous en êtes tous les deux… émotionnellement. Comme moi, tu sais qu’entre Marcy et Nolan c’est pas de l’amour… Ils ne se marieront pas. »

    Lire était une hantise pour lui. Un livre ? Arrivé à la dixième page, vous êtes sur qu’il dort à point fermé. C’était pour ça qu’il aime tant les dossiers de criminels. Tout est résumé en un mininum de pages. Pourtant il pourrait essayer de faire un effort. Quoique la dernière fois, elle avait trouvé le moyen de le trainer dans au musée des arts, histoire de l’instruire un peu plus.

    « - ça parle de quoi ? » Plus il pensait que c’était une histoire romanesque, plus il se disait que l’histoire devait dissimuler un drame. Roman n’était pas vraiment prêt à supporter une histoire difficile. Ces dernières semaines étaient éprouvantes par bien des égards. Le regard d’un enfant, les questions innocente d’un petit garçon, les larmes d’une femme, l’odeur d’aseptisation de l’hôpital. Il n’était pas prêt à supporter ses petits détails qui lui rappelait sans cesse sa propre souffrance.

    Elle voyait clair en lui. Roman ne se protégeait pas assez. Ou bien était ce peut être qu’elle ne reconnaissait que trop ses changements d’humeur et cette façon qu’il avait d’éviter les sujets délicats. Parler de ce qui le bouffait était primordial et pourtant, il se le refusait toujours. Parce que voir le sourire de July s’éteindre, il doutait de le supporter. Alors qu’elle déboulait puis le rattrapait, il espérait qu’elle ne veuille pas en parler. Roman ne savait pas encore comment lui présenter la chose. Ça n’était pas le genre de problème qu’on réglait à coup de baguette magique. L’école maternelle ? Pouvait il sérieusement se permettre de se retrouver entourer d’enfants. Tout en sachant que le sien ne connaitrait pas cette joie. Se raidissant, il déglutit difficilement. Son regard vint heurter celui de la rousse.

    « Je tiens à vous deux… mais il est préférable que j’évite certains lieux en ce moment. » choisit il précautionneusement ses mots. D’un tic nerveux, il se passa une main dans les cheveux. Roman ne cherchait pas le conflit, mais simplement à éviter un flot de souffrance supplémentaire. « ça n’a rien à voir avec vous deux, d’accord ? » Son regard rivé au sien, il doutait qu’elle le laisserait partir sans un bout d’explication. Il hésita alors avant de déclarer finalement. « J’ai quelques soucis avec Ash’. »



_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
July A. Renson


Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Sam 5 Déc - 23:16

Roman était trop réaliste, c'était ce qu'elle pensait à cet instant précis. Quand il lui avait déclaré que tout le monde grandissait à n'importe quel cadence, elle ne pouvait s'empêcher de l'avouer, oui mais le plus tard était le mieux. July, avait grandi certes, mais elle conservait toujours son âme d'enfants. Quand elle avait été petite, elle avait souvent joué aux pirates avec son frère jumeau et qu'est ce qu'ils avaient rit tout deux à se prendre pour un super pirate à la conquête de l'océan! Elle revoyait encore les scènes où ils étaient dans une boite cartonné dans le jardin à crier: ''A l'abordage!'' et à poursuivre le chat de la voisine. Les cicatrices qui ornaient près de son poignet droit, lui faisait souvent repenser à ce souvenir, quand le chat l'avait griffé quand la demoiselle avait voulu l'attraper quand elle avait six ans. Qu'est ce qu'elle avait pleuré, et en plus, elle c'était fait sermonner par sa mère pour une pareille bêtise alors que Devan rigolait à côté d'elle. C'était toujours les souvenirs d'enfances qui nous faisait grandir, bien qu'on pouvait le nier. Si elle disait cela à Roman, sans doute qu'il dirait que c'était n'importe quoi, mais lui, il ne repensait pas à ces souvenirs d'enfances? Quand sa mère faisait des cookies l'hiver et qu'il les mangeait avec un verre de lait au coin du feu? Certes c'était le parfait stéréotype de la famille américaine le soir d'un hiver plutôt froid, mais quel enfant n'avait pas fait cela au moins une fois dans les plus bas âge? July personnellement se revoyait haute comme trois pommes à chopper les cookies aux pépites de chocolat dans la cuisine quand sa mère avait le dos tourné.

« Sauf que tout le monde à encore une part d'enfance enfoui au plus profond de soi. Tu n'as jamais rêvé de redevenir un pirate quand tu étais petit ? Ou alors rêver de nouveau de devenir pilote d'automobile? Et de ne pas avoir au moins les soucis d'adultes qui sont présents tout les jours au fil de ta vie? Moi j'aimerais redevenir une fois, ne serait-ce qu'une journée une enfant pour pouvoir respirer la vie sans me soucier du moindre problème. »

Les voilà sur le sujet que July détestait pertinemment, le fait de parler de Nolan. Oui, elle l'avait aimé au lycée, elle n'avait pas dit non quand ils avaient couché ensemble même s'ils étaient ivres tout les deux. Quand elle avait appris qu'elle était enceinte, elle n'avait pas avorté non plus, mais lui... Lui, le père de sa fille, préférait Marcy, la dévoreuse d'homme au lycée. Elle n'avait jamais compris pourquoi, et encore aujourd'hui elle ne cherchait pas à comprendre. Elle disait qu'elle ne l'aimait plus, mais était-ce vrai? En tout cas elle cherchait réellement à le montrer. La demoiselle soupira en levant les yeux au ciel aux propos de Roman.

« Arrête de dire n'importe quoi! Il l'aime vu comment il la regarde et comment il en parle. J'ai beau dire quoi que ce soit à ses yeux je suis juste jalouse, ce qui n'est pas du tout le cas. Si ce n'était pas de l'amour pourquoi il l'a demandé en mariage alors? » Elle ferma les yeux en levant sa main vers lui. « Halte! Ne me dis pas que c'est pour voir comment je réagis sinon ça va mal aller. On peut rien y faire c'est comme ça, moi j'ai ma fille et je suis heureuse. »

Elle fronça légèrement les sourcils. De quoi cela parlait? Il croyait qu'elle allait lui faire un résumer de lecture pour qu'il ne le lise pas? On se croyait retourner au lycée quand souvent on demandait à la demoiselle de passer ses feuilles pour recopier car sois-disant on n'avait pas eu le temps de faire le travail. La jeune femme secoua légèrement la tête en riant légèrement, puis elle posa le livre contre son torse légèrement violemment.

« Tu crois que je vais te le dire? Tu n'as qu'à le découvrir par toi-même mon cher. Et fait attention, je serais capable de te faire un test sur ce livre pour savoir si tu l'as lu. » Fit-elle avec un sourire légèrement sadique.

Elle finit par descendre les escaliers se dirigeant vers la bibliothécaire pour faire enregistrer son livre, lui demandant de l'accompagner à l'école maternelle. Combien de fois Lyne ne lui avait-elle pas demander de voir Roman. C'était l'occasion en or. Occasion en or qui vola en éclat quand le jeune homme déclara qu'il ne viendrait pas, car il avait besoin d'éviter quelques lieux... Bizarre, enfin, si c'était son choix.

« Bon d'accord, mais tu seras obliger de te faire pardonner par Lyne parce qu'elle va te bouder je te préviens. » July fit un léger sourire, qui celui ci s'éteignit quand il lui déclara qu'il avait des problèmes avec Ashlynn. « Ah tu vois j'avais raison! Je te connais trop bien pour ne pas que tu me caches quelque chose! Tu veux en parler? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman Lun 7 Déc - 19:37



    Son enfance, il n’en parlait jamais. Alors y songer, ça n’était pas même envisageable. Roman venait d’une famille traditionnelle et pourtant, ça n’était pas l’amour qui avait primé. Les coups de ceinturon, il en avait encore un souvenir mémorable. Il avait vite comprit qu’il devait suivre certaines règles Ne jamais rentrer en retard. Aider à la maison. S’occuper de son frère. Et une autre qu’il appliquait bien volontiers. S’assurer que son père était assez imbibé d’alcool pour qu’il ne soit plus en mesure de lui courir après avec son ceinturon et lui foutre une raclée. Alors non, Roman avait toujours eu les pieds sur terre. L’époque où il s’amusait n’avait jamais réellement existé. Son enfance est enfouit en lui. Il ne veut pas se rappeler ses mauvais souvenir. Parce que ça représentait une souffrance indélibile qu’il trainerait jusqu’à la fin de son existence.

    « - On n’a pas tout à fait eu, la même enfance Ju’. L’innocence et le rêve font partie de l’enfance. Seulement, il existe des foyers ou rien de tout ça n’existe. » Roman ne parlait pas pour lui-même. Il essayait juste d’ouvrir les yeux de July. Elle avait eu une enfance heureuse avec des parents qui l’aimait. Roman à l’époque multipliait les plans pour éviter les coups de ceinture. Deux amis. Deux caractères opposés et pourtant Roman n’avait jamais caché son affection pour la jeune femme.

    Nolan était le sujet de prédilection à éviter avec July. Roman devinait qu’il restait quelques chose d’enfoui chez la jeune femme. Ses sentiments pour Nolan n’avaient guère eut le temps de s’imposer. Ce dernier avait mit fin si brutalement à la nuit qu’ils avaient passé ensemble que July en avait souffert. Même si elle n’avait rien dit. Son emportement prouvait à Roman qu’elle était toujours amoureuse de lui, mais ne souhaitait surtout pas que le monde entier le sache.

    « Comme si Marcy n’était la reine manipulatrice de la ville. Il te suffirait d’éloigner cette sangsue pendant quelques semaines et Nolan redeviendrait lui-même. Et entre nous, c’est gros comme le nez au milieu de la figure que t’en pince toujours pour lui. » parvint il à placer alors qu’elle l’interrompait pour déclarer qu’elle était heureuse avec sa fille. « J’en doute pas. Mais parfois avoir un adulte à qui parler le soir quand le petit ange dort, ça fait pas de mal. »

    A deux doigts de lui donner son livre, il poursuivit leurs échanges en lui demandant de quoi ça parlait. Sauf qu’elle était futé la petite Renson. Ça remarque le fit doucement rire. Il enchainait très vite. « coup de chance que tu sois pas prof. Tes élèves te détesteraient pour être aussi sadique. »

    S’approchant des escaliers, il commença à les descendre lorsqu’elle le rattrapa bien vite et glissa son bras sous le sien. Sa proposition était tout à fait adorable. Elle était généreuse et savait qu’il adorait Lyne, seulement ça n’était ni le jour, ni la bonne période. Trouvant un prétexte, il s’en voulut de devoir refuser. Toutefois, il n’était pas prêt à supporter le regard d’un enfant qui lui poserait un bon milliers de questions en un temps record. Et spontanément, il lâcha qu’il avait quelques soucis avec Ashlynn. Il n’aurait pas du. L’une comme l’autre avaient du mal à se supporter et c’était difficile pour lui aussi. Sa tentative d’humour le fit légèrement sourire avant de peser le pour et le contre. Devait il lui en parler ?

    « - Je sais pas. Ces dernières semaines ont été éprouvantes… » se justifia Roman. « D’accord mais pas ici. Un endroit calme… » Se passant une main sur le visage, il savait qu’il était temps qu’il en parle à quelqu’un mais en même temps, July devait récupérer Lyne à l’école. Le timing était loin d’être parfait. « Mais là tu dois récupéré Lyne, peut être un peu plus tard… » suggéra-t-il avant qu’elle ne le dévisage.




_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: you'd be a hero of novel? ft. Roman

Revenir en haut Aller en bas

you'd be a hero of novel? ft. Roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Than Eternal Love :: » madison :: » homes of knowledges :: » bibliothèque -