AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Merry Christmas! [Intrigue n°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Auteur Message
avatar
July A. Renson


Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Merry Christmas! [Intrigue n°1] Sam 5 Déc - 16:53

Noël approchait à grand pas, July avait orné le sapin de Noël de son salon, tandis que Lyne s'amusait avec les personnages de la crèche. Si elle avait été seule, la jeune femme n'aurait pas fait de crèche, juste un petit sapin, mais sa fille adorait s'amuser avec les petits personnages et la voir sourire était le plus grand bonheur qui pouvait être. Elles avaient passé tout deux la journée à décorer l'appartement avec les décorations de Noël, cette fête approchait, il ne restait que quelques semaines, et Lyne ne savait toujours pas quoi commander au Père Noël. Cela posait légèrement problème à la jeune femme, si elle ne savait pas d'ici le vingt-quatre décembre ce que sa fille souhaitait elle aurait du mal à l'obtenir. Après que le sapin fut fini, ainsi que la crèche, July emmena sa fille dans la cuisine pour préparer des petits biscuits de fête comme elles avaient tout deux l'habitude de faire depuis quelques années. Le soir même, il y avait une soirée au Sun, Lyne la harcelait pour y aller, et à force elle avait craqué, elle accepta que sa fille vienne avec elle, et donc appela sa grand-mère pour lui dire que Lyne ne passera pas la soirée avec eux. Sa fille de cinq ans était heureuse de pouvoir aller à une soirée où tout les habitants se réunirait sans doute, et courait partout dans l'appartement. Ainsi, la fin d'après-midi ne fut que bêtises faites par la petite fille, de la farine sur le sol, du chocolat sur les murs... July était sur le point de s'arracher les cheveux en voyant qu'elle n'arrivait pas à contrôler la petite.

Dix-neuf heures arriva, dans sa chambre, July enfilait sa robe noir allant très bien avec sa silhouette. Puis, attacha ses cheveux en chignon, quelques mèches retombant près de sa nuque. Se maquillant, elle mis un rouge à lèvres rouge assez vif, laissant ses yeux presque sans maquillage à part une touche de mascara léger. Enfilant ses escarpins, elle sortit de sa chambre en prenant un gilet et une pochette. Sa fille sortit en tournoyant dans sa robe bleu marine, elle sourit, cette robe la mettait en valeur, cette petite fille brune aux grands yeux turquoise, elle l'aimait énormément. July prit la main de sa fille avant de sortir de l'appartement. Alors qu'elles marchaient dans la rue, les flocons de neige commençait à tomber du ciel. La neige, July adorait les petits flocons blancs, elle se rappelait de son enfance où elle passait des après-midi avec son frère dans le jardin familiale à faire une bataille de boules de neige. Après une dizaine de minutes, elle arriva enfin au Sun, entrant, elle découvrit les décorations prestigieuses. Sa fille lâcha sa main afin de courir pour retrouver deux ou trois enfants. Ainsi, elle profita d'aller au buffet pour manger quelques toasts. Alors que la soirée commençait à battre son plein, cinq hommes vêtirent de noir et encagoulés entra dans le sun.


« C'est un Hold-Up! Tout le monde à terre! »

July regarda en direction des hommes, armés en plus, en une fraction de seconde elle attrapa sa fille par le bras pour aller avec elle dans un coin. S'asseyant au tailleur contre le mur, elle enlaça sa fille de cinq ans dans ses bras comme un signe de protection. Hors de question que l'on touche à un seul cheveu de sa petite princesse. De loin, elle vit Roman avec Ashlynn, autant ne pas prendre le risque de traverser la salle, elle resta dans son coin tandis que sa fille se blottit contre elle.

« Maman c'est un spectacle? »

Naïve, elle aurait aimé l'être comme sa fille. Un spectacle? Il ne fallait pas y croire vu l'expression de visage de chacun des hommes. Elle passa une main dans les cheveux de sa fille comme pour être rassurée. Où était Nolan? Elle ne le voyait nulle part, il ne pourrait pas être présent pour sa fille? Non il voulait juste être avec sa blonde! Elle serra un peu plus Lyne dans ses bras en murmurant quelques mots.

« Ne t'inquiètes pas tout va bien se passer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: Merry Christmas! [Intrigue n°1] Lun 7 Déc - 22:15



    « - Fermes la porte derrière toi, Roman. »
    « -Chef- »
    « - A partir d’aujourd’hui t’es en congé. »
    « - Quoi ?!! Mais patron, vous pouvez pas- »
    « - Si je le peux. Et tu vas me faire un plaisir de prendre du repos, te remettre d’aplomb et d’aller voir un thérapeute. » Expliqua le supérieur de Roman. « Ecoute, on passe tous par des moments difficiles. Je sais qu’avec ton père t’en a bavé plus que la moitié de tous ceux qui bosse ici. T’es un excellent inspecteur. Alors fais moi plaisir, prend du recul. Passe du temps avec Ashlynn… elle aussi en bave. »
    « - Chef ? »
    « - N’essaye pas de négocier, Roman. »
    « - C’est à cause de mon accident ? »
    « - C’est parce que t’es un très bon élément, que t’es mon filleul et que j’ai promit à ta mère de veiller sur toi et ton frère. »
    Roman leva les yeux vers lui. Seul à seul, ils avaient l’habitude de se tutoyer mais au commissariat devant les autres, Roman avait toujours prit soin de le vouvoyer et de garder une certaine distance. La hiérarchie selon lui. Mais là, ça n’était pas exactement une discussion de travail. Il savait pour le bébé et Roman comprenait qu’il ne voulait pas qu’il sombre.
    « - Dale est à Madison. » lui avoua alors son parrain.
    « - Depuis quand ? Tu l’as vu ? Il s’est pointé au commissariat ? »
    « - Non. Un indic m’a prévenu qu’il l’avait croisé dans le centre. J’en sais pas plus. » laissa tomber l’homme qui posait une main sur l’épaule de Roman. « Va rejoindre Ashlynn. Je m’occupe de tes dossiers en cours. »
    Croisant son regard, Roman n’eut pas besoin d’ajouter de mots. Lui, le comprenait. Il était son mentor. Il savait absolument tout de sa vie. Des épreuves qu’il avait du traverser de son enfance à maintenant. Une des rares à être au courant des maltraitances physique qu’il avait pu vivre. Sur son conseil, bien qu’il avait hésité à le suivre, il quitta le commissariat.

    La soirée qui se profilait au Sun, était un peu habillé. Un jean et une chemise ne ferait pas vraiment l’affaire. Le Sun, il venait y faire un tour au moins une fois par jour. Ashlynn y travaillait, ce qui était la raison principale de ses visites. Il l’emmenait et passait souvent la chercher. Voir cette lueur dans ses yeux par sa simple présence était important pour lui. Se jetant parfois dans ses bras, il savait qu’elle était alors heureuse de sa surprise. Il opta alors pour faire un saut à l’appartement. Prenant une douche rapide, il troqua son jean pour un pantalon un peu plus habillé, une chemise blanche et une veste. Ça irait très bien pour la soirée. C’était fêter Noël un peu à l’avance mais au moins, Ash’ et lui auraient une soirée pour sortir ensemble. Ça revenait à affronter les autres habitants mais il serait là pour la soutenir.

    « - eh merde ! » bougonna-t-il en voyant l’heure défiler. Il allait être en retard et elle lui passerait un savon. Décidément, c’était pas sa journée. Ni une ni deux, il claqua la porte de l’appartement et s’enfonça dans sa voiture avant de parcourir les quelques kilomètres en un temps record. Trouvant une place non loin de l’entrée, surement parce que l’écusson de la police y figurait, il sortit en vitesse du véhicule. Sans même jeter un œil au videur, il entra dans la boite. Il n’eut aucun mal à la retrouver entourer de plusieurs danseuses qu’il reconnut. Roman passa près de July et Lyne à qui il sourit. Il irait leur dire bonjour plus tard. Pour l’instant, il avait besoin d’être un peu seul avec le future Madame Blackhawk. Se glissant dans son dos, il esquissa un lent sourire puis entoura sa taille de son bras. Il l’embrassa spontanément dans le cou avant de déclarer aux danseuses.

    « - Salut les filles. Désolée mais j’ai ordre de vous l’enlever quelques minutes. »

    Il profita alors de l’aubaine pour s’éloigner avec elle quelques minutes Roman voulait juste la prendre dans ses bras et l’avertir de son ‘congé provisoire’. Seulement ils n’eurent pas le temps de discuter que déjà, des hommes cagoulés, vêtus de noir débarquèrent. L’hystérie se faisait déjà entendre. Des cris, des pleurs, des personnes courant dans tous les sens, Roman sentait la situation de crise se profiler. Il attira alors la jeune femme plus prêt de lui et tourna le dos au ravisseurs.

    « - Pas de panique. Ça va s’arranger.. » du moins il l’espérait. Car il n’avait pas prit son arme et n’avait pas songé qu’il se retrouverait dans une situation délicate au sein d’une soirée au Sun. Décidément quand il n’allait pas au devant du danger, c’était le danger qui venait à lui. Il risqua un regard dans toute la salle puis aperçut Lyne et July tandis que l’absence de Nolan pour elles, se faisait remarquer.







_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ashlynn Lancaster


Messages : 20
Date d'inscription : 28/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: Merry Christmas! [Intrigue n°1] Sam 12 Déc - 17:07

    La soirée au Sun était finalement arrivée. Ashlynn avait promis à Roman d’y aller, même si personnellement, elle n’en avait aucune envie. Elle aurait mille fois préféré rester à la maison, à regarder un bon film. Mais il était temps qu’elle reprenne sa vie en main et sortir de la maison l’aiderait. Elle devait reprendre contact avec le monde extérieur, se rendre compte que le monde ne tournait pas uniquement autour d’elle, de Roman et de leur perte. Elle allait retrouver son job et elle allait se marier. Sa vie retrouvait lentement un rythme normal. Dans quelques semaines, toutes ces épreuves seront derrière eux et ils pourront de nouveau être heureux, comme avant. Le téléphone la sortit de ses pensées.

    « Allo ? »
    « Ashlynn Lancaster. »

    « Euh oui, c’est moi. Qui est à l’appareil ? »

    « William Trump, ton entraineur de danse. »

    « Mr Trump, mais pourquoi vous m’appelez ? Qui est mort ? »

    « Personne... Je vais ouvrir une nouvelle salle de danse et j’ai pensé à toi. »

    « Je ne danse plus. »
    répliqua-t-elle, amère
    « C’est ce qu’on m’a dit. Mais on m’a aussi dit, ce qui t’es arrivé... Ecoutes, Ashlynn, on sait tous les deux que tu t’en sortiras pas sans la danse. »

    « Et on sait tous les deux que je m’en sortirais pas avec la danse. »

    « Tu préfères peut être dansé au Sun toute ta vie. »


    Ashlynn raccrocha sans lui laissé le temps de rajouter autre chose. De quel droit se permettait-il ? C’était de sa faute si tout dans sa vie était allé de travers ? Sans lui, elle serait, très certainement, danseuse étoile désormais. A cause de lui, son genou ne supporterait pas de nouveaux pas de danse. Il l’avait poussé à se surpasser quand elle aurait du se reposer. Elle passa une main tremblante dans ses cheveux bruns pour repousser au plus loin tous ses souvenirs désagréables. Aujourd’hui était censé être le jour où elle reprenait sa vie en main. Elle reposa le téléphone sur le moniteur, avant de partir vers sa chambre. Elle courut jusqu’à sa table de nuit et ouvrit le tiroir. Au fond se trouvait exactement ce qu’elle cherchait. Ses médicaments. Elle reprenait sa vie en main. Sans eux. Elle prit la boite et parti avec dans la salle de bain. Elle en avait plus besoin. Elle ne ressentait plus aucune douleur physique alors pourquoi elle hésitait ? Parce que t’es accro pensa-t-elle en avalant un cachet. Comme à chaque fois, elle se promit que ce serait le dernier. Comme à chaque fois, le reflet que le miroir lui renvoyait la dégoutait.

    La soirée était dans une heure et elle avait prévu d’y aller avant pour parler à son patron. William Trump avait raison. Elle passerait sa vie à danser au Sun, c’était le seul endroit où elle pouvait encore danser, même si ce n’était pas réellement de la danse. Ce ne sera plus jamais de la danse. Elle avait abandonné son rêve depuis longtemps. Vêtu d’une robe bordeaux cachant à merveille son ventre, ses cheveux légèrement ondulés retombant sur ses épaules, Ashlynn attrapa ses escarpins et ses clés de voiture. Il fallait vite qu’elle sorte d’ici avant que le téléphone ne sonne à nouveau pour lui annoncer une mauvaise nouvelle. Elle arriva très rapidement au Sun et un sourire se dessina sur ses lèvres. Rien n’avait changé depuis qu’elle était partie en congé maternité. Elle remit une de ses mèches de cheveux en place et entra doucement. Comme si elle était chez elle, elle se dirigea vers le bar et salua le barman avec qui elle avait fait de nombreuses fermetures. Doucement, mais surement, elle retrouvait ses marques. Elle parlait à des gens, mais malgré tout, elle ne se sentait pas réellement à l’aise. Quelque chose manquait ou plutôt quelqu’un. Qu’est ce qu’il faisait ? Elle tourna rapidement la tête, mais son regard ne tomba que sur July et Ashlynn fit comme si elle ne la voyait pas. A vrai dire moins elle la voyait, mieux elle se portait.

    Un baiser se déposa sur son cou et automatiquement son cœur se mit à battre un peu plus vite. Son sourire s’agrandit. Elle fit un signe de la main à ses amis avant de s’éloigner avec lui. Ca faisait seulement quelques heures qu’elle ne l’avait pas vu pourtant elle avait l’impression que ça faisait une éternité. Elle se mit sur la pointe des pieds et enroula ses bras autour de sa nuque. « - Inspecteur, vous pouvez m’enlever pour l’éternité si vous voulez. » murmura-t-elle badine, avant de déposer ses lèvres sur les siennes. Sa vie n’avait plus de réels repères depuis la mort de leur fille, mais avec Roman, elle était prête à tout affronter.

    Sauf peut être ce qui allait suivre. Des hommes cagoulés entrèrent dans le Sun et Ashlynn camoufla doucement un oh mon dieu. Elle ne croyait pas en Dieu et ce soir allait encore lui prouver qu’elle avait raison de ne pas y croire. Sa main s’accrocha automatiquement à celle de Roman, comme pour le forcer à rester près d’elle. Elle le connaissait sur le bout des doigts et elle entendit à peine ses mots. Son regard resta figé sur ses hommes armés. Elle tourna brutalement la tête vers Roman, en prenant conscience du danger. « Joue pas aux héros ce soir. » supplia-t-elle, en sachant que ça ne servirait à rien. Elle se rapprocha de lui doucement et son regard s’accrocha à un des hommes cagoulés. « Les amoureux on se détache »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Roman Blackhawk


Messages : 64
Date d'inscription : 27/11/2009

because of you
mes amis, mes amours:

MessageSujet: Re: Merry Christmas! [Intrigue n°1] Lun 14 Déc - 3:26



    La rencontre avec son parrain et supérieur le tracassait. Ça n’était pas une mise à pied mais un congé forcé. Quand bien même il avait décidé de lever le pied, la veille ; Roman accusait quand même le coup. Que ferait il de ses journées, s’il ne pouvait se rendre sur le terrain ? Bien sur, il comptait arranger les choses avec Ashlynn. Peut être prévoir leur mariage ou encore s’octroyer quelques jours loin de Madison. Ça l’occuperait surement. Seulement, il se rappelait encore que son cher parrain avait mentionné un thérapeute. Y aller seul ou avec Ash’ ? Elle refuserait surement de voir un médecin. Après tout, il le comprenait aisément. Perdre leur enfant, les avait vacciné contre les médecins. Roman ne leur faisait plus confiance. Alors un thérapeute qui disséquerait leurs vies et leurs esprits, comment Roman pouvait imaginer se livrer à une pareille expérience.

    Il en était de ses pensées en se garant devant la boite. Ses idées chassèrent bien vite son esprit en se rappelant qu’il l’avait livrée à elle-même en lui donnant rendez vous ici. A croire qu’il avait simplement et purement perdu la tête. Roman avait ses petites habitudes au Sun. En règle général, il ne venait que pour elle. Des flics auraient surement profiter de voir les autres filles, seulement lui ça n’était pas son cas. Parce qu’il allait se passer la corde au cou ? Non, parce qu’il ne voyait plus les autres. Ashlynn accaparait chacune de ses pensées. Travailler lui était difficile parce qu’elle s’immisçait très vite dans son esprit. Ce qui en général le déconcentrait très rapidement. Il passa sans aucune difficulté le barrage du videur, qui le laissa passer devant tout le monde après l’avoir salué. Parfois être flic ça avait quelques avantages. Zigzaguant entre les habitants trop occupé pour laisser un passage libre dans la salle, Roman, au prix de quelques excuses se fraya un chemin jusqu’à celle qu’il reconnut de loin. Elle aurait pu être venu en jean, accompagné de son pull, qu’il l’aurait reconnu de l’autre bout de la pièce. L’embrassant rapidement dans le cou, il l’entoura machinalement de ses bras dans un geste rassurant et possessif. Personne ne la toucherait sans son approbation. Mais surtout, il la protégerait de tout le monde. Elle était ce qui comptait le plus dans sa vie. Son monde n’avait pas lieu d’être, si elle n’était pas près de lui. L’éloignant quelques minutes de ses amies, il esquissa ce sourire irrésistible à sa réplique. On aurait pas dit que deux mois plus tôt, elle avait été enceinte. Que ce drame avait eu lieu. Elle retrouvait la ligne et dans cette tenue, elle était magnifique. Quand bien même, elle lui soutiendrait le contraire. Répondant à son baiser, il lui était difficile de rester sage lorsqu’elle s’abandonnait à la passion dans ses bras. Il savait ce qui couvait en elle. Ashlynn était débordante d’enthousiasme, d’énergie et d’amour pour lui. Plus aucun doute ne l’habitait quand à leur couple. Ils s’aimaient et s’en sortirait. Ça n’était qu’une question de temps, de choix et temps à passer ensemble. Détachant ses lèvres des siennes, il glissa son regard dans le sien à la recherche d’une réponse. Son teint rosit le fit sourire. « Tu tiens le coup ? on peut encore changer de lieu, si tu veux être plus tranquille ? » suggéra-t-il, ses doigts remontant tendrement à sa joue. « Tu es splendide… j’avais oublié de te le préciser. » souffla-t-il en lui volant un rapide baiser. Peut être ne souhaitait elle pas l’entendre mais, il ne s’arrêterait surement pas de lui rabâcher tous les jours de leurs vies. Car il ne concevait pas les choses autrement. Ils étaient fait pour être ensemble, et son devoir était de lui prouver chaque jour, malgré les épreuves que la vie leur incombait.

    Sauf que personne ne s’attendait à une entrée de la sorte. Des types armés jusqu’au dents, cagoulés et qui les menaçait. Roman avait beau se montrer rassurant, il savait qu’elle n’avait pas du l’écouter. Raidit entre ses bras, il entendait des pas précipités, des cris, des pleurs, des supplications. La violence ne tarderait pas à être de mise. Quand aux négociations, il n’y avait qu’à prier pour que ça soit son Chef qui s’en charge. Sinon, il ne donnait pas cher de la peau des habitant, si c’était l’un de ses collègues balourd qui s’en occupait. La main effrayé d’Ashlynn resserra la sienne et il se contenta d’une pression pour tenter de la calmer. Sa remarque le fit légèrement esquisser un sourire en coin. « Mon costume est resté à la maison. » La situation n’avait rien de comique et pourtant, il se sentait le besoin de dérider la situation. Car en temps de crise, il ne savait pas combien de temps elle parviendrait à rester forte. Seulement la voix d’un des braqueurs, les força à se détacher. « Fais tout ce qu’ils te disent. » chuchota-t-il en détachant ses doigts des siens. Seulement ce ne fut pas assez rapide au goût des ravisseurs. Roman n’eut le temps que de voir les trente six chandelles avant de s’effondrer sur le sol, après avoir reçu un coup de crosse sur la tempe.

    « - Quand je donne un ordre, c’est tout de suite ! » ordonna l’un des ravisseurs en relevant le canon de son arme vers le plafond. Roman gisait toujours sur sol, du sang s’écoulant de sa tempe. Il n’avait pas perdu connaissance. Machinalement, il porta sa main à sa tête et sentit la texture gluante du sang. Ça n’était pas bien méchant, même si à la tête ça saignait toujours abondamment. Se redressant lentement, il croisa les yeux de la jeune femme. Il hocha simplement la tête pour la rassurer tandis que les ravisseurs réclamait les portables, portefeuilles, montres et bijoux.




_________________
    I want you to know that it doesn't matter
    Where we take this road
    Someone's gotta go
    And I want you to know
    You couldn't have loved me better

    © LJ • K. CLARKSON • ANAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Merry Christmas! [Intrigue n°1]

Revenir en haut Aller en bas

Merry Christmas! [Intrigue n°1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Than Eternal Love :: » madison :: » the sun -